NOUVELLES EN FRANCAIS | mercoledì 12 dicembre 2018 02:41

NOUVELLES EN FRANCAIS | giovedì 25 settembre 2014, 15:00

MONUMENTS: Pont d'Aël sera fermé pendant l'hive

MONUMENTS: Pont d'Aël sera fermé pendant l'hive

Les travaux du Conseil régional ont porté sur la valorisation du site du Pont d'Aël dans la commune d'Aymavilles par une interpellation du groupe Union Valdôtaine Progressiste.

Le Conseiller Laurent Viérin, en évoquant le projet de valorisation globale du village du Pont d'Aël qui remonte à 2009 et le succès de la toute récente ouverture temporaire du pont-aqueduc romain pour en présenter les travaux de restauration,  a demandé «quelles sont les intentions de l'Administration régionale pour l'avenir de ce site qui représente une opportunité touristique pour la Vallée d'Aoste et notamment pour la Commune d'Aymavilles, où il y a aussi un important château. Il serait utile de réfléchir sur l'opportunité de créer un circuit des monuments valdôtains, ce qui permettrait aussi de renforcer la civilisation valdôtaine. Il s'agirait d'un investissement et non seulement d'une dépense.»

L'Assesseur à l'éducation et à la culture, Emily Rini, a précisé:«Exception faite pour le jour de la fête du Christ Roi, Patron d'Aymavilles, le site sera fermé pendant l'hiver, compte tenu du contexte climatique, sauf si des évènements particuliers, compatibles avec les conditions météorologiques, seront organisés. En accord avec la Commune d'Aymavilles, l'Assessorat est en train de mettre au point les dispositions nécessaires pour permettre l'ouverture définitive au public du Pont d'Aël, sous la gestion directe de l'Administration régionale à partir du printemps prochain. Je partage avec le Conseiller Viérin l'importance de mettre en réseau le patrimoine culturel de notre Région et le choix de faire gérer ce site à l'Administration régionale en est la preuve.»

Dans sa réplique, le Conseiller Laurent Viérin a déclaré sa satisfaction «pour la perspective d'une restitution définitive à la communauté du Pont d'Aël. Il est important de permettre une utilisation des monuments, conçus pendant trop de temps comme un enclos de beauté à ne pas utiliser et ne pas gâter. Conjuguer l'organisation d'évènements et l'utilisation des monuments rend la Vallée d'Aoste appétible sur le marché des biens culturels, vu que notre patrimoine est unique au monde. Réaliser un réseau valdôtain à régie régionale signifie avoir une adresse générale pour la valorisation. Notre satisfaction va aussi dans la direction de revenir sur la question du château d'Aymavilles. Nous reviendrons sur ce dossier, afin qu'il y ait, même à l'avenir, une réflexion sur la gestion des biens culturels dans l'ensemble.»

Info Conseil Vallée - g.b.

Ti potrebbero interessare anche:
Prima Pagina|Archivio|Redazione|Invia un Comunicato Stampa|Pubblicità|Scrivi al Direttore