/ ATTUALITÀ POLITICA

ATTUALITÀ POLITICA | 18 febbraio 2024, 19:32

Quelques réflexions sur les déclarations de Fratelli d’Italia à propos du Martyr Emile Chanoux par Claude Vicari pour Pour Pays d’Aoste Souverain

Emile Chanoux

Emile Chanoux

De temps en temps, les représentants de l’extrême droite et de gauche, n’ayant pas d’arguments valables à présenter, nous disent qu'il faut réécrire l’histoire parce que Chanoux avait la « tessera du parti national fasciste ». Il faudrait bien souligner que l’histoire doit être lue en regardant l’ensemble des activités et surtout de la pensée de cet homme, plutôt qu’un aspect purement formel.

En effet, à cette époque-là, tous, pour travailler dans le domaine public et en vertu des dispositions du régime fasciste, étaient obligés d’être inscrits au parti national fasciste. Au contraire, toute l’action et la pensée d’Emile Chanoux témoignent de son profond antifascisme.

En effet, dès sa jeunesse, il avait compris que le fascisme était un mensonge : son passé au sein de la Jeune Vallée d’Aoste, son rôle pour la mise en œuvre de la déclaration de Chivasso (dont il fut le principal promoteur), ses écrits et ses essais sur l’organisation administrative du Val d’Aoste, son activisme antifasciste et d’organisateur de la résistance valdôtaine, en firent le principal protagoniste de cette époque, qui devait être conduite dans l’ombre mais qui a permis de faire capituler le fascisme.

Il savait très bien que soit l’idéologie nationaliste (libérale et dictatoriale qu’il soit) soit l’internationalisme communiste nient les valeurs individuelles et collectives et, notamment, les particularismes des peuples. N'oublions jamais que Chanoux fut torturé et tué par les nazi-fascistes. Dans un moment de solitude, il est seul dans sa cellule, face à des bourreaux qui s'acharnent sur son corps. Il sait que personne n’aura l’audace de tenter la moindre action de guerre pour le délivrer. Son destin est désormais joué.

Mais Chanoux aime son peuple. Il meurt en héros sans trahir le moindre de ses amis. Tout de même, si le seul fait d’avoir une « tessera d’un parti » est le témoignage de la pensée d’une personne, il faut rappeler qu’il y a des personnes qui ont eu dans le passé la « tessera » d’un mouvement ou parti - peut-être seulement pour convenance - dont ils renient maintenant l’action !!

Ti potrebbero interessare anche:

Prima Pagina|Archivio|Redazione|Invia un Comunicato Stampa|Pubblicità|Scrivi al Direttore