/ FEDE E RELIGIONI

FEDE E RELIGIONI | 17 febbraio 2024, 11:29

ÉVANGILE DE DIMANCHE: LUTTER AVEC JÉSUS DANS LE DÉSERT DE LA VIE

Premier dimanche du carême, B. - DIMANCHE 18 FEVRIER A 9h30 on pourra assister à nouveau à la Sainte Messe en français, animée par le Coeur de la paroisse, accompagné à l'orgue par le Prof. Paolo Torrente

ÉVANGILE DE DIMANCHE: LUTTER AVEC JÉSUS DANS LE DÉSERT DE LA VIE

Jésus après son baptême, mû par l'Esprit Saint, va au désert pour quarante jours de solitude. Son coeur est profondément uni au Père même si son corps s'affaiblit. C'est dans cette faiblesse que le diable tente le Fils de Dieu pour changer la pierre en pain. Si Dieu fait homme subit la tentation, qu'en est-il de l'homme faible que nous sommes? Comment Jésus m'associe-t-il dans sa lutte victorieuse dans le désert de la vie?

1. DIEU FAIT HOMME ENTRE DANS LE DRAME DE L'EXISTENCE.
Le fait que Dieu dans son amour Infini décide de se faire homme, signifie qu'il doit aussi entrer dans le drame de l'existence humaine où la tentation n'épargne personne. Jésus affronte victorieusement les pièges du diable dans le désert. Saint Paul dit qu'il a assumé la condition d'esclave (morphé doulou), dans sa lettre aux philippiens (Ph2,7). Avec les tentations au désert, Jésus peut faire siens les paroles du latiniste romain Terensio: "Homo sum, humani nihil a me alienum puto" (Je suis homme et tout ce qui est humain ne m'est étrange). Cet abaissement du Fils de Dieu ne peut pas être compris par la pensée théologique d'Aristote où la divinité conçue par la raison ne peut pas être tentée, car elle est "Pensée de la pensée", "Moteur immobile" qui meut tout, sans être mû (Aristote, Métaphysique, Liv. XII).

Cette divinité qui est le produit de l'intellect peut être pensé sans être adoré, car elle est sans émotion et en conséquence, elle ne peut pas mouvoir le coeur. Jésus par contre, lui qui est Lumière née de la Lumière est mû par l'Esprit Saint en allant au désert non pour faire ses vacances, mais pour y être tenté. Saint Paul critiquant le Dieu des philosophes dit:"Ce qui est folie de Dieu est plus sage que les hommes, et ce qui est faiblesse de Dieu est plus fort que les hommes "1Co1,25.

2. DANS LE DÉSERT, JÉSUS LUTTE POUR NOUS.
Pourquoi Jésus va-t-il au désert sachant que le Prince de ce monde l'attend? L'originalité de la foi chrétienne est fondée sur la révélation de Dieu proche de l'homme, "sensible au coeur"  selon l'expression de Blaise Pascal (1623-1662). Joseph Ratzinger synthétise le mouvement de la descente de Dieu dans l'histoire en ce qu'il appelle "La révolution de Dieu". Notre Dieu connaît notre fragilité et vient à notre secours. Le Dieu de mon coeur est celui qui dépasse ce qui est supérieur en moi, (Superior summa meo), il est aussi plus intime de mon intimité (intimior intimo meo), selon les paroles émouvantes de saint Augustin (Confessions, III,6,11).

La première lecture de la Genèse nous montre comment Dieu s'abaisse pour conclure une alliance de paix avec l'humanité, car il ne prend pas plaisir à châtier l'homme. Cette alliance de Dieu avec Noé, "est une image du baptême qui nous sauve". L'évangéliste Marc dans sa simplicité écrit: "Jésus venait d'être baptisé. Aussitôt, l'Esprit le pousse au désert. Et dans le désert il resta quarante jours, tenté par Satan". Marc nous invite à ne pas dissocier les quatre événements dans la vie de Jésus à savoir le baptême, le désert, la tentation et la mission.

3. LA FOI SE FORTIFIE DANS LE DÉSERT.
Le désert est le lieu de la solitude, de la misère où la vie humaine est dépouillée de ses prétentions et de ses sécurités. L'expérience du désert de l'existence nous dégonfle de notre orgueil, désillusionne nos idoles, désencomble notre coeur. C'est quand l'homme se libère de sa suffisance dans sa fausse impression d'être le nombril du monde (umbilicus mundi), qu'il prend conscience de ce qu'il est réellement et de son authentique vocation dans le temps pour l'éternité. Le peuple d'Israël a découvert le vrai visage de Dieu miséricordieux dans le désert. Le prophète Osée rapporte l'expérience de la fidélité de Dieu envers son peuple infidèle en ces belles paroles:"je la conduirai au désert et je parlerai à son coeur" (Os2,16). Le désert devient un lieu de rencontre, d'intimité, de prière affective en dehors des bruits du monde. Nous pouvons vivre l'expérience du désert dans nos jardins verts, si nous nous dépouillons de nos suffisances pour être seul avec Dieu seul (monos pros monon). Sans la prière profonde, nos rapports avec Dieu et le prochain deviennent superficiels. La contemplation conduit à l'amour (contemplatio ad amorem).

Le désert a donc un aspect pédagogique pour orienter notre existence et Jésus nous en donne l'exemple. Jésus va au désert pour prier. Cela est instructif pour nous. Chaque décision importante de notre vie comme la vocation au sacerdoce ministériel, au mariage, à la vie consacrée, devrait être prise  au désert. Même la vie de tous les jours trouve son équilibre dans la contemplation en un lieu désert. Le désert peut être le temps favorable pour se libérer des bruits du monde, qui sont souvent des sources de nervosité. Ce temps du désert nous aide à transformer nos angoisses en une danse de joie. Certains se lamentent en disant que Dieu est loin d'eux, qu'ils n'entendent pas la réponse de leur supplication. Mais si l'homme n'est pas capable de se recueillir, de se sentir en communion avec lui-même, comment peut-il entendre la voix de Dieu? Le lieu et le temps du désert donnent le repos à l'âme et au corps et nous permet d'être à l'écoute constant du Verbe.

4. PRIÈRE POUR RÉSISTER AUX TENTATIONS.
Seigneur Jésus, tu as fait l'expérience du désert. Tu as eu faim et soif dans ce lieu sans vie, sans pain et sans eau.
Tu as été tenté par le diable et tu l'as vaincu. Aides-nous à vaincre nos tentations. Augmente en nous la faim et la soif de toi, dans notre situation désertique du monde.
Donne-nous la force de dire: l'homme ne vit pas seulement de pain, mais surtout de toute parole qui sort de la bouche du Seigneur. Un seul Dieu tu adereras. Seigneur, en toi est la source de la vie, par ta lumière, nous voyons la lumière. Délivre-nous de tout mal et que les tentations ne nous conduisent pas aux péchés.

Bon dimanche frères et soeurs.
Paix  et joie dans nos coeurs et dans le monde.
Ton frère Abbé Ferdinand Nindorera




ascova

Ti potrebbero interessare anche:

Prima Pagina|Archivio|Redazione|Invia un Comunicato Stampa|Pubblicità|Scrivi al Direttore