/ FEDE E RELIGIONI

FEDE E RELIGIONI | 02 luglio 2022, 12:00

ÉVANGILE DE DIMANCHE: EVANGÉLISER AVEC LA PAROLE ET LE TÉMOIGNAGE

XIVème Dimanche TOC 3 juillet 2022 TUTTE LE DOMENICHE E NELLE ALTRE FESTE DI PRECETTO, LA MESSA IN LINGUA FRANCESE È ALLE 9,30

ÉVANGILE DE DIMANCHE: EVANGÉLISER AVEC LA PAROLE ET LE TÉMOIGNAGE

La mission tient à coeur Jésus. Il se rend compte de l'urgence et de la nécessité de la mission, et envoit autres 72 disciples dans les villes et les villages. Comment évangéliser? Pourquoi évangéliser? Qui évangélise qui?

1. LES RAISONS DE LA MISSION.
Dans l'Évangile de saint Jean, les raisons de porter la Bonne nouvelle au monde entier est enracinée dans le coeur de Dieu. Jésus dit:"Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie"(Jn20,21). La mission tire ses origines dans la Trinité sainte. "Le Père que nul n'a jamais vu"(Jn1,18), "le seul qui habite une lumière inaccessible"(1Tm6,16), s'est rendu visible, par son Fils. Il est "l'Image du Dieu invisible,  Premier-Né de toute créature"(Col1,15). Le Christ est donc le Sacrement Suprême du Père. Après son ascension, le Père et le Fils envoient l'Esprit Saint qui est l'Intériorité vivante de Dieu, pour continuer l'oeuvre du Fils jusqu'aux extrémités de la terre (Mt28,20).

Dans le discours de la mission qui suit celui de la montagne de l'Évangile de Mathieu, Jésus envoit ses disciples dans un cercle restreint des juifs. Il leur interdit d'aller chez les païens et les samaritains. Dans l'Évangile de ce dimanche, Jésus est pris de compassion, car le peuple se comportait comme des brebis sans berger. Cette compassion fait écho à la prophétie de Ézechiel où les pasteurs se paissaient eux-mêmes, en régissant les brebis avec violence et dureté (Ez34,1-6).

Le coeur de Jésus souffre pour nos souffrances. Il se rend compte que le premier groupe des  douze est insuffisant compte tenu de la vastité du champ de la mission, si bien qu'il choisit les autres soixantedouze disciples pour les envoyer dans toute ville et tout endroit où lui-même devait aller. Dans le quatrième Évangile, Jésus entre en extase devant une foule immense de samaritains qui le cherche en disant à ses disciples: "Levez les yeux et regardez les champs, ils sont blancs pour la moisson"(Jn4,35). Les disciples sont des précurseurs du Christ. Comment doivent-ils se comporter devant le refus et la persécution des loups déguisés en agneaux?

2. LES INDICATIONS DE LA MISSION.
Jésus donne quatre indications pour que la mission produise de bons fruits à savoir: 1. L'amitié, 2. La prière, 3. La pauvreté, 4. La paix.
L'amitié: Jésus les envoit deux à deux. Un adage latin qui montre la difficulté de vivre à deux dit: "Raro unus, nunquam duo, semper tres"(rare une vie solitaire, jamais deux, toujours trois). Les disciples doivent avant tout témoigner que ce qui est impossible aux hommes est possible grâce à Dieu. Ils doivent dépasser l'instinct de violence, de haine, de jalousie et d'égoisme, pour accueillir un confrère comme un autre-soi-même. En vivant dans la fraternité et amitié, la parole annoncée à deux devient crédible. Les païens s'étonnaient:"Regardez comment ils s'aiment alors qu'ils ne sont pas frères". En revanche les disciples du Christ se scandalisaient de la haine entre les gens de même famille en disant:"Regardez comment ils se haïssent alors que ce sont des frères".

La prière: elle doit être le point de départ et le point d'arrivé dans la vie de tout disciple du Christ. Jésus appelle les disciples pour rester d'abord avec lui, avant d'être ensuite envoyés pour annoncer que le règne de Dieu est proche. Sans la prière, le risque de la mission est de se transformer en une profession réservée aux spécialistes. Rester avec Jésus signifie être à son école et à son écoute pour agir par lui  avec et pour lui. La condition est vivre dans l'assimilation de sa parole et de son pain. Assimiler Dieu dans la vision de Platon signifie "lui ressembler". Le vrai bonheur pour l'homme est de ressembler à Dieu.

La contemplation et l'adoration donnent le courage au disciple d'annoncer la vérité sans peur, de dénoncer tout ce qui s'y oppose et de renoncer à ses propres avantages et assurances humaines.

La pauvreté libre: le détachement matériel, vivre au jour le jour, est l'autre aspect du témoignage de l'envoyé. Dieu suscite des personnes qui sont instruments de sa providence pour donner l'hospitalité aux témoins de l'Évangile.
Enfin, le disciple du Christ doit transmettre la paix, ce don de Dieu aux familles bien disposées de la recevoir. Jésus dit:"S'il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui, sinon, elle reviendra sur vous".

Le disciple apporte la paix de Dieu dans sa mission. Par conséquent, il ne doit pas se préoccuper des denrées alimentaires, car "l'ouvrier mérite son salaire".

3. LES FRUITS DE LA MISSION.
Le contenu de la mission consiste à apporter au monde le flambeau de l'espérance. Les signes de cette espérance qui sauve, sont les guérisons des diverses maladies que la médecine humaine ne peut pas soigner. Ces guérisons manifestent que l'homme n'est pas laissé à lui-même dans la vallée de la tristesse, mais expriment la proximité de Dieu dans toutes les circonstances et les contradictions de notre histoire.

La première lecture annonce la joie du retour des exilés à la terre de promesse. Les verbes se réjouir, exulter d'allégresse, consoler dominent dans cet extrait du troisième livre d'Isaïe. Ils sont conjugués à l'impératif présent et les autres verbes d'action sont au futur. L'espérance est vécue déjà dans le présent, car "Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous"! La liberté des enfants de Dieu est fondée sur la promesse de Dieu qui "dirige la paix comme un fleuve". "Oui, dans Jérusalem, vous serez consolés. Vous verrez, votre coeur sera dans l'allégresse". Comment cette promesse sera réalisée? Saint Paul répond d'une manière exemplaire à cette question:"La croix de Jésus Christ notre Seigneur reste ma seule fierté".

4. PRIÈRE POUR LA MISSION.
Seigneur Jésus, le Fils du Dieu Vivant. Tu mets ta confiance en nous malgré nos faiblesses et tu nous envois dans le monde. Fais de nous des témoins de ta parole à travers les signes de l'amitié, l'amour de la prière et la liberté devant les richesses de ce monde. Aide-nous à assimiler ta parole pour devenir parole vivante dans ton Église et dans le monde entier. Que ton règne d'amour vienne, que ta volonté soit faite oh notre Père, Amen.

Bon dimanche frères et soeurs.
Paix et joie dans le monde et dans nos coeurs.
Ton frère Abbé Ferdinand Nindorera

 

 

ascova

Ti potrebbero interessare anche:

Prima Pagina|Archivio|Redazione|Invia un Comunicato Stampa|Pubblicità|Scrivi al Direttore