/ Consiglio Valle

Consiglio Valle | 05 agosto 2022, 14:13

À tous les partis autonomistes, progressistes et réformistes

Nous lançons un appel aux partis autonomistes, progressistes et réformistes pour qu’ils trouvent un accord immédiat sur deux personnes capables, en cinq ans, de redonner la centralité attendue à la question valdôtaine et à celle régionaliste, dans le contexte d’une Europe plus inclusive, solidaire et forte

À tous les partis autonomistes, progressistes et réformistes

Direttore ho appena letto il suo ultimo articolo riguardo ai nomi e alle coalizioni del fronte autonomista. Escludendo il toto nomi che m'interessa meno, leggo con grande piacere la sua chiusa.
Per questo motivo ho scelto di condividere con lei una lettera che ho indirizzato, assieme a una mia cara amica, più di due settimane fa ai partiti autonomisti e progressisti. Spero di farle cosa gradita nel condividere con lei queste mie riflessioni, ormai datate e perciò prive di interesse giornalistico, ma che spero possano essere di supporto per quella ricerca di "innovatori".

Cara Lettore le opinioni dei cittadini, soprattutto gionani, hanno sempre valenza giornalistica e per questo, nel ringraziarla, pubblico la sua lettera che considero un contributo alla difesa e valorizzazione dell'Autonomia. Immagino che pochi Le abbiano risposto. Mi auguro che la vostra lettera faccia riflettere tutto il mondo autonomista, progressista e riformista. pi.mi.

À tous les partis autonomistes, progressistes et réformistes

Les voix de cette lettre sont celles d’une fille et d’un garçon qui croient que la Vallée d'Aoste puisse trouver un esprit compétitif sur la scène internationale et redécouvrir une nouvelle formule d’autonomie à travers la réforme de son Statut, en se battant aussi pour que notre Région ait la possibilité d'exprimer son candidat au sein du Parlement européen.

Le destin de cette Région est aujourd’hui lié à sa capacité de permettre et promouvoir l’innovation. En effet, grâce à son autonomie, elle pourrait mettre en place d’importantes réformes qui vont de l’éducation à la recherche, de la fiscalité à des systèmes de gestion territoriale plus justes et plus démocratiques, ce qui rendrait la participation de ses citoyens de plus en plus inclusive. La Vallée d’Aoste aurait donc non seulement l’opportunité de devenir un cas d’études « de bonnes pratiques » à l’international, mais aussi de chapeauter des coalitions de villes et régions similaires au cas valdôtain. De plus, la réduction du nombre des parlementaires italiens rend les représentants de la Vallée d’Aoste plus influents au sein du processus décisionnel national. Nous ne pouvons pas laisser passer l'occasion de présenter un front uni autonomiste, pro-européen et progressiste lors des élections du 25 septembre.

Pour cette raison, nous lançons un appel aux partis autonomistes, progressistes et réformistes pour qu’ils trouvent un accord immédiat sur deux personnes capables, en cinq ans, de redonner la centralité attendue à la question valdôtaine et à celle régionaliste, dans le contexte d’une Europe plus inclusive, solidaire et forte. Avec eux, nous devons nous diriger au plus vite vers une Conférence sur l'avenir de la Vallée d'Aoste sur le modèle de celle de l'Europe, en vue d'une révision du Statut et d'un renforcement des prérogatives d'autonomie.

La Vallée d’Aoste deviendra un exemple de communion entre les peuples, capable de relancer au niveau international et européen des questions telles que le fédéralisme global et les formes hybrides de gouvernance territoriale (permettant de donner du pouvoir aux organes transfrontaliers), la relance de formes démocratiques plus inclusives envers les communautés locales et les minorités et protégeant l’identité territoriale des personnes.

La Vallée d’Aoste pourra faire cela seulement si elle se concentre sur l’autonomie, sur son avenir et vers le progrès. Nous ne pouvons attendre davantage sans qu’un accord pour la relance d’un autogouvernement valdôtain soit trouvé. Il faut nécessairement qu’on regarde au développement durable dans le cadre d’une révision des paramètres de l’autonomie.

Il ne s’agit pas d’une invitation ‘revanchiste’, mais d’un appel pour que notre Région soit un exemple d’innovation, de durabilité, d’avant-garde, de démocratie, de politiques pour la jeunesse et de promotion de territoires locaux, les plus proches des citoyens.

Nicole Valentina - Zemoz Vivien Bovard   

red.

Ti potrebbero interessare anche:

Prima Pagina|Archivio|Redazione|Invia un Comunicato Stampa|Pubblicità|Scrivi al Direttore