NOUVELLES EN FRANCAIS - 06 ottobre 2021, 20:57

Gustave Caillebotte Impressionniste et moderne

La Fondation Pierre Gianadda consacre sa grande exposition d’été au peintre trop mal connu, Gustave Caillebotte (1848-1894). Organisée avec Daniel Marchesseau, conservateur général honoraire du Patrimoine, elle clôt le cycle consacré à l’impressionnisme commencé à Martigny en 1993 sous la direction du professeur Ronald Pickvance (1930-2017) avec Edgar Degas. Le Pass sanitaire est obligatoire. Merci de le présenter avec une pièce d’identité à l’entrée

Gustave Caillebotte Impressionniste et moderne

Cet hommage à Gustave Caillebotte, en forme de rétrospective, réunit quelque 90 toiles peintes entre 1870 et 1894 : un ensemble rare révélé au public grâce aux prêts essentiels consentis par plusieurs musée européens : le Musée d’Orsay, Paris, le Musée Marmottan Monet, Paris, le Musée des Beaux-Arts, Rennes, le Musée des Beaux-Arts, Rouen, le Petit Palais, Genève, la Fondation de l’Hermitage, Lausanne, le Musée Van Gogh, Amsterdam, et le Museum Barberini, Potsdam ainsi que d’importantes collections privées européennes. Cette sélection souligne l’audace et la dualité picturale de l’impressionniste parisien le plus secret, disparu prématurément à l’âge de 45 ans en laissant un corpus d’œuvres de moins de cinq cents toiles.

L’art de Gustave Caillebotte est d’abord un témoignage des métamorphoses del’art de vivre dansla capitale tel que l’avait projeté le baron Haussmann dès 1855. Après les sombres années 1870-1871 qui ont blesséau cœur les Français subissant l’occupation prussienne,la défaite de Sedan suivie de l’exil de Napoléon III, l’abandondramatique de l’Alsace et de la Lorraine, puis les sanglantes journées de la Commune, l’artiste rejoint ses camarades dans un idéal pictural neuf, l’impressionnisme.

ascova

Ti potrebbero interessare anche:

SU