/ AGRICOLTURA

AGRICOLTURA | 16 luglio 2021, 12:00

Grenache, une culture et pas seulement un cépage

Grenache, une culture et pas seulement un cépage

Pour rappel, Grenaches du Monde est un Concours annuel ouvert à tous les vins issus majoritairement de grenache, sans restriction de couleur, d’origine ou de nationalité.

J’y participe toujours avec beaucoup de plaisir, d’abord parce que j’aimeé normément ce cépage, ensuite parce que l’ambiance y est toujours très chaleureuse et amicale. Mais surtout, il faut reconnaître qu’au fil des ans, ce concours a largement contribué à changer l’image de ce cépage et a permis de mieux en saisir ses grandes expressions.

Naguère, de nombreux professionnels jugeaient ses vin trop lourds, trop vulgaires, trop peu buvables en raison de leur richesse en alcool; aujourd’hui, les mêmes sont charmés par la qualité des vins et les grenaches sont acclamés plus que jamais. Ceux issus de vieilles vignes, ou, de rendements raisonnables, offrent une ampleur de saveur mémorable, et un magnifique velouté de texture, et réussissent à équilibrer en bouche leurrichesse en alcool naturel. Ce qui n’enlève en rien à la capacité de ce cépage à se marier à d’autres aimant le soleil, comme la syrah ou le fumin.

Le concours les accueille aussi; les vins de grenache assemblés à de la syrah offrent un bouquet plus épicé, une jolie finesse aromatique et bénéficient d’un soutien tannique, tandis que les vieux fumin, au jus plus énergique, et qui eux aussi connaissent un retournement de situation, lui ajoutent des tannins fins et complexes.

Dans ce contexte Covid, les organisateurs ont imaginé pour cette 9ème édition une version itinérante inédite: quatre étapes internationales pour quatre dégustations dansquatre grandes capitales de la Planète Grenache, durant le mois de mai dernier.

A ma table, nous avons gouté des vins venus d’Italie, des Châteauneuf-du-Pape rouges etdes rouges de Calatayud et de Cariñena. J’ai noté une très bonne régularité dans  les vins présentés, pratiquement tous étaient bien faits et susceptibles de plaire à une grande majorité de consommateurs.

La typicité grenache était bien là. Cependant je dois quand même avouer que je n’ai pas eu de grand coup de cœur parmi ceux que j’ai dégusté ce jour là, sauf pour un rosé italien, le Nudo, et un Châteauneuf du Pape, la cuvée Alexis Establet 2006, du Grand Tinel.

moreno rossin - président Ais VdA

Ti potrebbero interessare anche:

Prima Pagina|Archivio|Redazione|Invia un Comunicato Stampa|Pubblicità|Scrivi al Direttore