/ FEDE E RELIGIONI

FEDE E RELIGIONI | 12 giugno 2021, 13:00

ÉVANGILE DE DIMANCHE: L'ENRACINEMENT DANS LE COEUR DE JÉSUS

COMMENTO DI ABBÉ FERDINAND NINDORERA AL VANGELO DI DOMENICA 13 GIUGNO 2021

ÉVANGILE DE DIMANCHE: L'ENRACINEMENT DANS LE COEUR DE JÉSUS

1.Le sacré coeur de Jésus est l'intimité de sa divinité.
Aujourd'hui, c'est le dimanche du sacré coeur de Jésus. Pourquoi une solennité pour une partie de son corps?  Quel est le sens de cette solennité du sacré coeur, alors que tout est sacré en Jésus? Pourquoi ne pas fêter la bouche de Jésus qui proclamait la bonne nouvelle? Les yeux qui pleuraient devant la souffrance humaine, les mains qui bénissaient les petits enfants, les pieds qui parcouraient les montagnes et qui marchaient sur les eaux de la mer? La réponse est Jésus lui-même qui nous la donne en disant, "Venez à moi vous tous qui peinez, car je suis doux et humble de coeur". Ce coeur dont nous célébrons la solennité est l'intimité de la divinité de Jésus, l'amour sans mesure qui aime tous, sans aucun mérite. Il nous faut nous enraciner dans cet amour pour avoir un coeur semblable à lui. Qu'est-ce que l'enracinement dans le coeur de Jésus?

2. L'enracinement dans l'amour.
Saint  Paul dans la deuxième lecture de la liturgie de ce dimanche nous donne la clef de compréhension de cette fête. Il écrit: "Que le Christ habite en vos coeurs par la foi. Restez enracinés dans l'amour, établis dans l'amour". Cela veut dire que nous devons plonger nos racines dans le coeur de Jésus, pour la connaissance de nous-mêmes, de notre vocation et de notre tâche dans le monde. L'enracinement dans le coeur de Jésus ouvre notre esprit, notre coeur pour la compréhension profonde des événements historiques heureux ou malheureux qui passent sous nos yeux. Saint Paul dit:"établis dans l'amour, vous connaîtrez ce qui surpasse toute connaissance:l'amour du Christ. Le but de cette compréhension est l'entrée dans la plénitude de Dieu.

3. Le symbolisme du sang et de l'eau Le coeur de Jésus que nous célébrons, n'est pas ce muscle qui joue le rôle de pompe pour animer tout le corps.
Il s'agit plutôt de l'amour qui se donne entièrement pour nous. Saint Augustin distinguant le coeur biologique de celui qui est le centre des décisions volontaires, des intentions bonnes ou mauvaises disait:" il y a plus d'âme là où l'âme aime que là où l'âme anime". Le coeur du Christ aime comme on n'a jamais aimé. Le Christ, non seulement il est "la tête du corps, la tête de l'Église", il est aussi le coeur de l'Église, la vie du monde, le rythme de ce qui existe.

Le coeur de Jésus est la totalité de sa vie. L'originalité de la foi chrétienne est que nous croyons en Dieu qui a un coeur, "qui pleure notre mal comme une mère". Blaise Pascal distinguant le Dieu des philosophes et le Dieu de Jésus, disait que le Dieu des chrétiens "est sensible au coeur". Là où l'homme est écrasé par l'injustice, le coeur du Seigneur est plein de souffrance. C'est un amour infini qui s'abaisse pour relever ce qui est abaissé et abaisser ce qui s'élève. L'évangile met en scène un événement extraordinaire. Un soldat, au lieu de briser ses jambes, lui perça le coeur avec un coup de lance et "aussitôt, il en sort du sang et de l'eau".

Jésus, étant mort nous innonde de sa grâce symbolisée par le sang et l'eau qui sont selon la préface du jour, "les sacrements de l'Église, pour que tous les hommes, attirés vers son coeur, viennent puiser la joie aux sources vives du salut". Sur la croix, Jésus nous donne tout son être, toute sa vie symbolisée par le sang et l'eau. Secourir un mourant en lui donnant du sang, c'est lui donner la vie. Donner un verre d'eau à un assoiffé, c'est le sauver de la mort. Le sang et l'eau sont des principes vitaux. Dans cette solennité, contemplons le coeur de Jésus qui nous a tant aimé jusqu'à mourir pour nous afin que nous vivions par lui.

4.Prière
Seigneur, donne-nous un coeur semblable au tien, pour que nous nous donnons à nos frères et soeurs qui sont écrasés par tant de douleurs.
Purifie nos coeurs de pierre et de paille et donne-nous un coeur de chair attentif aux besoins des autres, un coeur plein de compassion et plein de joie devant le bien, le beau, le vrai et le juste. Sois béni pour l'éternité Seigneur Jésus, Amen.

Heureuse fête du sacré Coeur de Jésus.

 

 

Paix et joie dans le Seigneur
Ton frère Abbé Ferdinand Nindorera


 

 

Ti potrebbero interessare anche:

Prima Pagina|Archivio|Redazione|Invia un Comunicato Stampa|Pubblicità|Scrivi al Direttore