/ ATTUALITÀ POLITICA

ATTUALITÀ POLITICA | 19 dicembre 2020, 20:49

L’Union Valdôtaine célèbre les 77 ans de la "Déclaration de Chivasso"

L’Union Valdôtaine célèbre les 77 ans de la "Déclaration de Chivasso"

Il y a soixante-dix-dix ans, dans un logement de Chivasso, un groupe de représentants de la Résistance Valdôtaine et des Vallées vaudoises, se réunirent pour participer à un congrès au cours duquel fut rédigée une Charte d’engagement pour l’Italie future, où l’on souhaitait une Italie libre et respectueuse des minorités. Les participants sont  Emile Chanoux, Ernesto Page, Giorgio Peyronel, Osvaldo Coisson, Gustavo Malan et Mario Alberto Collier.

Un congrès clandestin parce qu’on était encore en pleine guerre. Le Congrès se conclut par un document de 339 mots, qui contenait les revendications autonomistes des populations alpines. Un document qui définissait noir sur blanc le principe du fédéralisme comme instrument d’organisation de l’État et le dépassement du système monarchique, qui avait permis les reculs réactionnaires du fascisme. Dans la Déclaration de Chivasso furent établies les bases théoriques de l’autonomie des vallées alpines qui assurent les libertés fondamentales de l’individu et des communautés dont il fait partie.

La Déclaration des représentants des populations alpines doit, aujourd’hui encore plus, intéresser tous les peuples alpins mais surtout les Valdôtains parce que c’est grâce à ce document que nous jouissons de notre régime d’autonomie. Les hommes qui l’ont rédigé doivent continuer à montrer l’exemple parce qu’ils savaient regarder avec lucidité au-delà des contingences et se projeter courageusement vers un avenir meilleur.

Les valeurs qui inspiraient les accords de Chivasso restent non seulement valables, mais à diffuser et à défendre.Tout au long de la journée du samedi 19 décembre, nous proposerons sur le blog www.lepeuplevaldotain.it et sur les réseaux sociaux de l’Union Valdôtaine des vidéos et des contributions écrites pour rappeler le contenu de cet important document mais aussi pour créer une confrontation constructive.

Aujourd’hui plus que jamais, les valeurs de la Charte de Chivasso semblent en danger à cause d’une organisation politico-juridique de l’État italien qui passe vers un centralisme de plus en plus fort, jour après jour, elle semble de plus en plus destinée à étouffer les autonomies régionales et locales.

Le rôle de l’Union Valdôtaine est et reste celui de défendre les principes du fédéralisme, de notre autonomie, tel que défini dans les deux premiers articles de notre statut :Article 1L’Union Valdôtaine, Mouvement politique qui se rat ta che aux prin ci pes du fé dé ra lis me global, a com me fi na li té d’as-su rer l’é pa nouis se ment du ca rac tè re eth ni que et lin guis ti que du peu ple val dô tain; d’en ser vir les in térêts cul tu rels, po li ti ques, so ciaux et é co no mi ques; de fa vo ri ser la coo pé ra tion en tre les com mu nau tés eth ni ques.Article 2L’Union Valdôtaine s’en ga ge à réa li ser la sou ve rai ne té po li ti que du Val d’Aoste par les voies dé mo cra ti ques a fin de se con der l’as pi ra tion du peu ple à l’au to gou ver ne ment dans le ca dre d’u ne Europe unie des peuples.

Ti potrebbero interessare anche:

Prima Pagina|Archivio|Redazione|Invia un Comunicato Stampa|Pubblicità|Scrivi al Direttore