NOUVELLES EN FRANCAIS - 30 dicembre 2019, 18:32

70e Parlement Jeunesse du Québec: Marlène Jorrioz et Mattia Lavevaz ont représenté la Vallée d'Aoste

70e Parlement Jeunesse du Québec: Marlène Jorrioz et Mattia Lavevaz ont représenté la Vallée d'Aoste

«Le Parlement Jeunesse du Québec, c’est une simulation où l’on apprend à travers les idées des autres.» C'est le commentaire enthousiaste de Marlène Jorrioz et Mattia Lavevaz, les deux jeunes qui ont représenté la Vallée d'Aoste à la 70e édition du Parlement Jeunesse du Québec, la simulation non partisane de travaux parlementaires qui a eu lieu du 26 au 30 décembre 2019 à l'Assemblée nationale québécoise.

Marlène Jorrioz, 19 ans, de Charvensod, est inscrite à la première année de la licence en langues et communication pour les entreprises et le tourisme à l'Université de la Vallée d'Aoste. Dynamique et polyvalente, Marlène est passionnée de démocratie et de législation: elle a participé activement aux deux dernières éditions du Conseil des Jeunes Valdôtains, étant convaincue que ces simulations peuvent être un moyen concret pour approcher les jeunes aux rouages démocratiques.

Mattia Lavevaz, 22 ans, résidant à Verrayes, est étudiant en troisième année de langues et communication pour les entreprises et le tourisme à l'Université de la Vallée d'Aoste. Passionné par la politique régionale, nationale et internationale, Mattia a renforcé son intérêt pour le monde francophone après avoir vécu une expérience d'une année à l'Université de Savoie Mont Blanc à Chambéry.

Leur participation au Parlement Jeunesse du Québec rentre dans le cadre des activités internationales du Conseil de la Vallée: les travaux de cette édition à laquelle ont pris part une centaine de jeunes ont porté sur l'écofiscalité, la citoyenneté, les habitudes numériques, la réforme du système pénal et carcéral: autant de thèmes qui ont fait l'objet de quatre projets de loi et occupé le débat et le vote des jeunes parlementaires.

«Cela a été vraiment enrichissant de travailler sur des projets de loi avec des gens de culture et mentalité différentes - disent Marlène et Mattia -, d'autant plus que l'on traitait des thématiques tout à fait actuelles telles que la dépendance numérique, la citoyenneté, la bourse de déchets et la réforme du système pénal. Nous avons été touchés de voir un si grand nombre de jeunes s’engager avec passion dans le débat.»

«Pour le Conseil de la Vallée - ajoute la Présidente Emily Rini - c'est toujours un honneur de pouvoir offrir des occasions de partage et de brassage culturel pour nos jeunes. Ces simulations sont à la fois un apprentissage démocratique et une aventure humaine, elles contribuent à la valorisation de la jeunesse et à la promotion de la francophonie.»

Ti potrebbero interessare anche:

SU