NOUVELLES EN FRANCAIS | lunedì 16 settembre 2019 05:03

NOUVELLES EN FRANCAIS | 18 maggio 2019, 11:38

Anniversaire 18 mai: les Présidents du Conseil et de la Région rendent hommage à Emile Chanoux

Anniversaire 18 mai: les Présidents du Conseil et de la Région rendent hommage à Emile Chanoux

La Président du Conseil de la Vallée, Emily Rini et le Président de la Région, Antonio Fosson, rendent hommage à Emile Chanoux, protagoniste de la lutte valdôtaine pour la Libération et l'Autonomie, à l'occasion du 75e anniversaire de sa mort, le 18 mai 1944. L'occasion à été aujourd'hui, dans la salle Maria Ida Viglino du Palais régional, le colloque 'De l’entretien du territoire aux changements climatiques', dédié à l’analyse des écrits de Chanoux en matière de territoire et de connaissance de celui-ci.

Emile Chanoux, soulignent les Présidents Rini et Fosson, a été le principal symbole de notre histoire contemporaine, homme de lettres à la pensée raffinée et à la vaste culture, martyr de la lutte de Libération et, surtout, Valdôtain et fier de l’être.

Par sa culture et son esprit, sa lucidité et sa rigueur, ajoutent-ils, il nous a laissé un patrimoine d'idées et de projets qui touchent à tous les aspects de notre Vallée d'Aoste et qui en font un véritable maître à penser.

Pour Rini et Fosson, sa pensée est encore profondément actuelle: il s'est penché sur de questions, telles que l'environnement et l'entretien du territoire, qui ont anticipé des principes, comme le développement durable, qui aujourd'hui sont à la base de nos lignes d'action.

Surtout, poursuivent les deux Présidents, Emile Chanoux pensait, écrivait et agissait avec le regard toujours tourné vers le futur et son analyse critique de son époque ne lui empêchait pas de croire en l'optimisme: son espoir était actif, engagé et plein d'énergie.

Le rendez-vous d'aujourd'hui – promu par l’Assessorat de l’Éducation, de l’Université, de la Recherche et des Politiques de la jeunesse, en collaboration avec la Présidence de la Région, l’Assessorat de l’Environnement, des Ressources naturelles et du Corps forestier, l’Assessorat du Tourisme, des Sports, du Commerce, de l’Agriculture et des Biens culturels, ainsi que la Présidence du Conseil régional – vise à honorer le souvenir du protagoniste de l’antifascisme et de la lutte valdôtaine pour la Libération et l’Autonomie.

On participé Alessandro Celi, président de la Fondation Émile Chanoux, le photographe Stefano Unterthiner qui à precedé l’allocution sur le thème des changements climatiques de Grammenos Mastrojeni, diplomate, enseignant et écrivain, qui est l’un des plus grands spécialistes internationaux du changement climatique, et la lecture d’extraits des écrits de Chanoux.

Au cours de l’après-midi, l’Institut d’Histoire de la Résistance et de la société contemporaine en Vallée d’Aoste organise une visite guidée des lieux liés à la mémoire d’Émile Chanoux, par les soins du professeur Paolo Momigliano Levi (rendez-vous au coin de la rue J.-B. Festaz et de la place Plouves – info : 0165 40846).

La parcours de visite est le suivant : rue François-Gabriel Frutaz – rue Giacomo Matteotti, où dans la petite  'caserne de sécurité', Chanoux trouva la mort, le 19 mai 1944 ; place Innocent Manzetti, où se trouvaient alors la préfecture et la questure de la RSI, où il fut amené après son arrestation le 18 mai pour y être interrogé ; parc Emilio Lussu ; rue Jean-Boniface Festaz où le notaire résidait et avait son étude et où il fut arrêté par les policiers de la RSI le matin du 18 mai 1944 ; place Albert Deffeyes, où, en son honneur, le fronton du palais régional a été orné par le sculpteur Cristiano Nicoletta d’un de ses mots d’ordre, tiré de son ouvrage « L’Esprit de Victoire », «Voir clair, vouloir vivre», puis place Émile Chanoux, qui porte ce nom depuis que la Municipalité d’Aoste l’a décidé, en 1947.

Dans la salle de l’Hôtel des États d’Aoste, se déroule la conférence 'La Grande Vaincue. L’Europe dans les Écrits d’Émile Chanoux'.

i.d.

Ti potrebbero interessare anche:

Prima Pagina|Archivio|Redazione|Invia un Comunicato Stampa|Pubblicità|Scrivi al Direttore