ATTUALITÀ | sabato 20 aprile 2019 07:01

ATTUALITÀ | 18 gennaio 2019, 21:20

Les Valdôtains rendent visite aux émigrés de Paris

Les Valdôtains rendent visite aux émigrés de Paris

À l’occasion de la 95e édition de l’Arbre de Noël, la communauté valdôtaine, à travers les représentants de ses Institutions, a rencontré à la Maison du Val d’Aoste de Paris, les responsables des Sociétés d’émigrés valdôtains : Aldo Daudry et Jean-Pierre Martin Perolino, Président et Ancien Président du COFESEV et de l’Union Valdôtaine Dauphiné-Savoie, Jean-Baptiste Pedretti et Roger Dujany, Président et Président de l’Association sportive de l’Union Valdôtaine de Paris, Gérard Schrepfer et Pierre Bich, Président et Secrétaire de l’Association des Levalloisiens d’Origine valdôtaine, Alain Tavano Blanc, Président de l’Union Valdôtaine de Lyon et, enfin, Jacqueline David Viérin, Président de l’Association Valdôtaine de Savoie.

Cette table ronde offre toujours l’occasion d’un échange intéressant qui, à travers les questions qu’ils adressent au Président de la Région, permet aux émigrés d’approfondir leur connaissance de ce qui se passe en Vallée d’Aoste et de l’action de l’Administration régionale dans différents domaines. En particulier, le Président de la Région Antonio Fosson a expliqué que le Gouvernement a amorcé un nouveau parcours de dialogue avec les collectivités locales valdôtaines et est en train de travailler, avec toutes les forces politiques présentes au sein du Conseil régional, pour obtenir les modifications législatives qui permettront à la Vallée d’Aoste d’élire son propre représentant au Parlement européen.

Au cours de son intervention, à la présence du Président du Conseil de la Vallée, M.me Emily Rini, des Assesseurs Chantal Certan, Albert Chatrian et Laurent Viérin et des Conseillers régionaux Luigi Vesan, Alessandro Nogara, Stefano Aggravi, Roberto Cognetta, Joël Farcoz, Elso Gerandin, Diego Lucianaz, Manuela Nasso et Paolo Sammaritani, le Président de la Région Antonio Fosson a en outre souligné : La « Maison de Paris représente pour tous les valdôtains une grande réalité en tant que symbole de notre petite patrie et de notre histoire. Une histoire qui parle d’émigration : émigration de hier et d’aujourd’hui.

Et au sujet de l’émigration est intervenu l’Assesseur au tourisme, aux sports, au commerce, à l’agriculture et aux biens culturels Laurent Viérin qui a annoncé que la Fondation Émile Chanoux a commencé un travail de recherche sur l'émigration valdôtaine au cours des siècles derniers, dont a fait parvenir au Gouvernement régional une proposition de projet, qui vise à approfondir ce phénomène longtemps méconnu et quipart du constat que le temps passe et que le souvenir de la vie des émigrés valdôtains des siècles derniers risque de disparaître avec les femmes et les hommes qui l’ont conservé jusqu’à nos jours . Pour cette raison – a ajouté l’Assesseur Viérin - ,la Fondation propose de procéder pendant l’année 2019 - en collaboration avec les autres réalités culturelles valdôtaines, à un premier recensement des sources écrites, orales, photographiques et audiovisuelles relatives à l’émigration valdôtaine dans le temps.

A’ ce propos le Président Antonio Fosson a annoncé que : Ce projet pourrait aboutir, à plus long terme, à la création d'un Musée de l'émigration, où chaque visiteur pourrait mieux comprendre ce patrimoine immatériel qui appartient à tous les Valdôtains. L'Administration régionale est en train d’évaluer le dossier et de chercher des financements, dans le cadre des projets européens.

Pour ce qui est des autres arguments de la Table ronde : l’Assesseur à l’éducation, à l’université, à la recherche et aux politiques de la jeunesse, madame Chantal Certan a dit que à propos de l’Université de la Vallée d’Aoste l’on est en train de discuter l’approbation d’un nouveau plan sur le thème de la montagne. Tandis que monsieur Albert CHATRIAN, Assesseur à l’environnement, aux ressources naturelles et au Corps forestier, a parlé de l’importance de la sauvegarde du territoire.

A 18h30 a eu lieu le vernissage de l’exposition des œuvres de Giovanni Thoux, De la Bible à l’an deux mille, au cours de laquelle l’Assesseur au Tourisme, Sport, Commerce, Agriculture et Patrimoine culturel, Laurent Viérin, a souligné que La Maison du Val d’Aoste est un peu notre Ambassade. Dans un moment de tension entre la France et l’Italie nous pouvons être un trait d’union. Nous voulons revaloriser la Maison du Val d’Aoste parce qu’elle est un moyen de promotion touristique et économique importante.

Enfin il a fait les compliments à Giovanni Thoux qui a fait de l’artisanat un art.

Le Président de la Région Antonio Fosson a ajouté : C’est l’un des symboles de notre terre que nous plaçons aujourd’hui au cœur de Paris, et nous savons bien que, pour certains d’entre vous, ces sculptures, ces panneaux de bois savamment travaillés par la main de l’artisan, ont la saveur d’une culture ancienne et d’un savoir millénaire, et qu’ils évoquent ce pays qu’ils ont quitté il y a tant d’années, mais qu’ils portent pourtant toujours dans leur cœur, comme le font tous ceux qui, pour une raison ou une autre, doivent abandonner leur maison natale.

red. pol.

Ti potrebbero interessare anche:
Prima Pagina|Archivio|Redazione|Invia un Comunicato Stampa|Pubblicità|Scrivi al Direttore