NOUVELLES EN FRANCAIS | venerdì 19 ottobre 2018 16:17

NOUVELLES EN FRANCAIS | mercoledì 13 giugno 2018, 12:29

Non, la raclette n’est pas alémanique, mais valaisanne

Non, la raclette n’est pas alémanique, mais valaisanne

Tonnerre sur les Alpes valaisannes: la raclette serait… suisse alémanique! C’est ce que titrait le journal «Le Matin». Le quotidien orange relayait d’abord une information du «Blick». Le tabloïd alémanique racontait l’histoire de Daniel Lewis, un citoyen britannique de la commune schwytzoise de Freienbach s’étant vu refuser le passeport suisse sous prétexte – notamment – qu’il n’avait pas répondu «Valais» à la question portant sur l’origine de la raclette.

Cherchant une confirmation de cette réponse, notre confrère est tombé sur le site internet de l’association Raclette Suisse, qui situe l’origine de la raclette au XIIe siècle dans des monastères du «canton d’Unterwald».  Tempête dans un verre de fendant, répond en quelque sorte Eddy Baillifard. «Monsieur Raclette» – il est celui qui a porté l’inscription AOP (appellation d’origine protégée) pour le raclette du Valais – prend le sujet avec le sourire.

«On laisse croire aux Suisses allemands que ça vient de chez eux, et quand ils viennent on leur dit la vérité. Depuis toujours, des gens se sont amusés à faire fondre du fromage. Mais le terme «raclette» et le menu qu’il désigne, ça, c’est valaisan.»

a. b.

Ti potrebbero interessare anche:
Prima Pagina|Archivio|Redazione|Invia un Comunicato Stampa|Pubblicità|Scrivi al Direttore