ATTUALITÀ POLITICA | lunedì 23 ottobre 2017 20:43

ATTUALITÀ POLITICA | giovedì 18 maggio 2017, 22:15

Contribue collectivement à l’épanouissement du modèle théorisé par Emile Chanoux

La Table des Syndics de l’Union Valdôtaine, à l’occasion du 73ème anniversaire de la disparition d’Emile Chanoux, s’associe au Mouvement dans le souvenir de l’exemple et du message du personnage qui a gravé son nom à jamais dans l’histoire de la Vallée d’Aoste.

Notamment, en raison des fonctions administratives que les Syndics remplissent, nous ne pouvons pas nous passer de rappeler la façon dont Chanoux fut le premier théoricien de l’autonomie communale dans notre région.

A cet égard, ses idées étaient tout à fait claires et le portèrent à développer une vision, remise à ses écrits, d’après laquelle la Commune représentait « après la famille, le premier organisme social qui lie l’homme à l’homme et qui lui fait sentir sa nature d’être sociable ».

Une fonction clé qui, de nos jours encore, est le pivot du système des Autonomies en Vallée d’Aoste. Un système dans lequel le niveau plus proche aux citoyens, les Communes en fait, répondent aux exigences de la communauté, tandis qu’à l’échelon supérieur, celui représenté par l’Administration régionale, reviennent la programmation et le contrôle.

Un système visant non seulement à garantir le bien-être de la population valdôtaine, par l’unité d’intentions de ses différents niveaux et acteurs, mais aussi à perpétuer un modèle dont les racines historiques sont si importantes que son actualité sur le plan institutionnel.

Un système dans lequel l’Union Valdôtaine a investi, par l’attention de ses élus, par des processus de réforme visant à le rendre toujours plus moderne et en ligne avec les défis de l’époque contemporaine, ainsi que par des dotations économiques à la hauteur de la situation.

Un système dans lequel les Syndics de l’Union Valdôtaine continuent à croire, en restant sur le territoire et en assurant leur engagement quotidien, car cela également signifie appliquer l’enseignement de Chanoux, sans se limiter à une célébration périodique côté purement théorique.

Un système qui, cependant, pourra survivre seulement si également l’autre niveau le composant, à savoir la Région, fera épreuve de sérieux et d’engagement concret, par l’attribution des ressources nécessaire à le faire fonctionner convenablement, ainsi que par une assomption de responsabilité par rapport à la révision de règles et modèles, dans une logique partagée et d’efficacité.

Le maintien de ce propos demeure le principal souhait des Syndics de la Table dans cette journée, afin qu’on contribue collectivement à l’épanouissement du modèle théorisé par Emile Chanoux.

red. pol.

Ti potrebbero interessare anche:
Prima Pagina|Archivio|Redazione|Invia un Comunicato Stampa|Pubblicità|Scrivi al Direttore